Please specify the group

Le gouvernement béninois s’est engagé à réduire la fraude fiscale observée dans la collecte des impôts et taxes notamment en ce qui concerne la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA). C’est ainsi que, par le biais de la modification de l’article 256 du Code Général des Impôts, il est fait obligation aux entreprises assujetties à la TVA d’utiliser les Machines Electroniques Certifiées de Facturation (MECeF). A la longue, il est attendu, entre autres, une meilleure équité fiscale et une saine concurrence entre les opérateurs économiques, moins de contrôle en matière de TVA, une sécurisation et une amélioration des recettes fiscales de l’Etat. L’objectif poursuivi est de lutter véritablement contre la fraude fiscale en mettant en place un mécanisme pour contrecarrer les techniques de fraude utilisées par certains contribuables particulièrement en matière de prélèvement de la TVA. Le succès de cette réforme dépend en grande partie de l’adhésion des populations qui doivent désormais s’inculquer les habitudes de réclamation systématique de factures normalisées à l’occasion des achats de biens et services pour s’assurer que la TVA payée est effectivement reversée dans les caisses de l’Etat.

Traduire»