Please specify the group

La Direction Générale des Impôts (DGI), dans le souci de respecter les exigences de la transition fiscale, s’est engagée dans une série de réformes visant la modernisation des procédures fiscales. En outre, elle a opté pour une nouvelle approche de maîtrise de l’assiette fiscale au moyen des factures normalisées.

La phase pilote démarrée depuis l’année 2018 a permis à la DGI d’expérimenter cette réforme auprès d’une centaine d’entreprises avec des avantages extraordinaires aussi bien pour l’administration fiscale que pour les entreprises elles-mêmes.

La réforme dans sa mise en œuvre vise l’utilisation obligatoire des machines électroniques de facturation (Unités de Facturation (UF) ou Modules de Contrôle de Facturation (MCF) selon l’entreprise) pour la délivrance des factures normalisées  aux clients à l’occasion de toutes transactions.

Une facture normalisée est une facture qui comporte, outre les mentions classiques, des éléments de sécurité de la DGI (le numéro d’identification de la machine (NIM), la signature et le code électronique)

Traduire»