Actualités

Modernisation de l’immatriculation des contribuables

Modernisation de l’immatriculation des contribuables

La DGI passe à la carte IFU

La Direction générale des impôts a enclenché le 18 avril 2017, une modification du processus d’immatriculation des contribuables à l’Identifiant Fiscale Unique (IFU). L’attestation au format A4 est remplacée par une carte en Pvc au format carte de crédit avec photo pour les personnes physiques.


La grande salle de conférence de la Dgi a servi de cadre pour la cérémonie de lancement du nouveau module d’immatriculation à l’IFU. Cette cérémonie a été présidée par le Secrétaire Général du Ministère de l’Economie et des Finances Monsieur Joël Darius Euloge Zodjihoué en raison de l’absence du ministre du territoire national. Elle a connu la présence de nombreux opérateurs économiques, les responsables de l’administration fiscale ainsi que des partenaires techniques venus du canada. La cérémonie a consisté au lancement de la nouvelle carte IFU mais beaucoup plus à l’explication du processus d’immatriculation.
La nouvelle carte IFU est en matière plastique Pvc (polyvinyle chloryde) avec des caractéristiques des cartes bancaires. La DGI dispose désormais d’une technologie de pointe pour doter en moins de 20 minutes chaque contribuable de la carte dont la validité est de 10 ans pour les personnes physiques et sans date de péremption pour les personnes morales.


Toute personne désirant se faire immatriculer devra se présenter : – dans les services de la Direction générale des impôts pour les personnes physiques- à l’Apiex pour les personnes morales. La carte est délivrée gratuitement. Les contribuables disposent d’une période transitoire de six (6) mois à compter du 18 avril 2017 afin de procéder au remplacement de l’attestation d’immatriculation IFU. « le nouveau système simplifie le processus à travers la réduction de la pluralité des pièces à fournir, les risques d’homonymie et de doublon. Elle permet l’ajout de la photo de la personne physique » explique Madame Michelle BOCCO ATTAPKA, Coordonnatrice du Projet d’Appui à l’Accroissement des Recettes Intérieures du Bénin (PAARIB). « L’objectif poursuivi à travers les réformes lancées c’est d’améliorer la qualité des prestations fournies par l’administration fiscale aux usagers. Pour le processus d’immatriculation, le contribuable en se présentant au guichet pourra repartir en quelques minutes avec sa carte IFU », renchérit le Directeur Général des impôts Monsieur Nicolas YENOUSSI. La modification du processus d’immatriculation des contribuables à l’IFU n’est que l’une des composantes d’un nouveau logiciel implémenté dans le réseau informatique de l’administration fiscale. Ce nouveau logiciel dénommé : Système intégré de gestion des impôts et taxes (Sigtas).


Le PAARIB comporte deux grandes composantes. La première : Conseil/Gestion couvre les volets relatifs au renforcement de la Dgi dans son rôle de conseiller en matière de politique fiscale, et à l’amélioration de sa capacité de gestion grâce notamment à la formation du personnel, la réingénierie des procédures….etc. La seconde composante consiste à l’implémentation d’un système informatique pertinent à la Dgi. « L’informatisation des structures des impôts apparait comme le moyen le plus pertinent pour améliorer l’efficacité et l’efficience des activité en administration des impôts » laisse entendre Monsieur Hervé FRANÇOIS, Directeur du projet PAARIB.
En procédant au lancement officiel du nouveau système d’immatriculation à l’IFU, le secrétaire Général Joël Darius Euloge Zodjihoué a exprimé les vives remerciements du peuple béninois et de son Gouvernement à la partie canadienne partenaire du Bénin dans la mise en œuvre du PAARIB.

Traduire»