Please specify the group

Utilisation des Machines Certifiées

Les agents de la DGI engagés pour sensibiliser les promoteurs d’entreprises

 

La Direction Générale des Impôts (DGI) a organisé jeudi 31 mai 2018 à l’endroit de ses agents, une séance d’information et de sensibilisation sur les Machines Electroniques de Facturation (MECeF). Tenue à la salle de conférence DGI-DGAE, elle vise à informer les agents sur les MECeF afin qu’ils soient en mesure d’informer et de sensibiliser les promoteurs d’entreprise.

Venus des différents services et directions de la DGI et des structures départementales, les agents ont été entretenus sur l’utilité des MECeF. Le Directeur Général des Impôts dans son allocution a expliqué l’importance d’une vaste campagne de communication à interne sur la réforme des Machines Electroniques Certifiées de Facturation.  « C’est une réforme majeure, nous sommes agents de la DGI et il n’est pas normal que nous ne soyons pas informés ». Nicolas YENOUSSI a ensuite préciser la responsabilité des agents dans la réussite de la réforme. « Quelque soit notre catégorie, nous avons un rôle très important à jouer dans le succès de cette réforme ». Les participants ont eu droit à une communication axée sur le fonctionnement des MECeF. Lambert SOKPIN, Directeur de la Planification et du Suivi Evaluation d’entrée de jeu a présenté les Machines Certifiées avant de passé en revue les dispositions légales qui réglementent leur utilisation au Bénin. Ensuite, une description de la facture normalisée a été faite par Nathalie LODONOU, informaticienne à la DGI. Représentant du Groupement INCODEV, Herbert HOUEDJISSI a présenté à son tour l’architecture globale des Machines Certifiées et les caractéristiques de leur système. Au terme de la séance, certains agents ont adressé des questions de compréhension aux communicateurs. D’autres ont fait des recommandations, dont notamment la mise à disposition des agents, d’outils et de moyens de communication pour mieux informer et sensibiliser les contribuables sur l’importance des Machines Electroniques Certifiées de Facturation.

Pour rappel, deux cent machines certifiées ont été installées à ce jour dans cent cinquante entreprises pour cette phase de déploiement. En attendant la phase de généralisation de l’utilisation des Machines Electroniques Certifiées de Facturation à toutes les entreprises, la DGI poursuit la sensibilisation des promoteurs d’entreprises, pour le rayonnement de la réforme au Bénin.

Traduire»